La biotechnologie est une discipline scientifique qui fait appel à la technologie pour étudier les organismes vivants. Sa portée n’est pas toujours comprise et pourtant, ses origines remontent à très loin. Dans l’industrie par exemple, elle a été utilisée pour la première fois il y a plus de 6 000 ans. Beaucoup de personnes continuent cependant de se laisser intriguer par cette discipline aussi complexe qu’utile. Découvrez ici tout ce qu’il y a lieu de savoir sur la biotechnologie, ce qu’elle est, ses avantages et les risques liés à son utilisation.

Définition de la biotechnologie

Définition de la biotechnologie

La bonne définition de la biotechnologie dépendra du contexte dans lequel on se situe.

En industrie

Dans le secteur industriel, on entend par biotechnologie, la branche du génie génétique qui utilise conjointement les propriétés biochimiques des cellules, des micro-organismes et des composantes cellulosiques pour une fabrication industrielle.

Sans aller jusqu’à la production d’un nouveau produit, la biotechnologie peut simplement servir à la modification des organismes vivants. La discipline s’inscrit dans la même catégorie que la biotechnique.

En médecine

Outre l’industrie, la biotechnologie peut également servir dans le secteur médical. Elle s’utilise aussi bien dans la médecine humaine que dans celle vétérinaire et même en pharmacie. Pour ce secteur, la biotechnologie utilise l’ADN recombinant, procède à la culture de tissus et de cellules et autres techniques pour développer des produits améliorés.

En ingénierie

En ingénierie

La biotechnologie peut aussi avoir pour bases, la physique, la chimie et même l’ingénierie. Dans ces contextes, elle se définit de manière formelle, comme étant l’ensemble des mécanismes mis en place pour la production des biens et des services. Ces mécanismes doivent idéalement être basés sur les principes de la science et de l’ingénierie. Mieux, ils doivent aussi impliquer des systèmes biologiques dans le traitement de certaines matières (organiques et inorganiques) en vue de l’obtention des produits finaux. Pour plus d’informations, allez sur le site Geniorama.

En biomécanique

En biomécanique, la science désigne les mesures technologiques mises en place pour la fabrication ou la modification des produits destinés à un usage particulier. Elle utilise alors des êtres vivants, des produits qui en découlent et surtout des systèmes biologiques. Dans l’agriculture, dans l’industrie alimentaire ou pour le traitement des solides, des liquides et des gaz, la biotechnologie a aussi toute sa place.

Des biotechnologies vertes, rouges, blanches…

Des biotechnologies vertes, rouges, blanches…

Si tant est que la biotechnologie sert à relier la science des organismes vivants à la technologie, elle se présente sous différentes couleurs. Ces couleurs sont fonctions des secteurs d’applications.

La biotechnologie verte

On parle de biotechnologie verte, lorsque la technique est appliquée dans le secteur agricole. À défaut, on peut aussi prêter l’appellation à une application dans l’agrochimie et dans l’agroalimentaire. Dans ce cas précis, la biotechnologie a pour objectif d’impacter positivement sur la résistance des végétaux face aux insectes, aux virus et aux champignons. Le génie génétique est ainsi appelé à la rescousse.

La biotechnologie rouge

La biotechnologie est rouge lorsqu’elle concerne le secteur médical ou la cosmétologie. Pour ce qui concerne la médecine, la santé animale et la santé humaine sont toutes les deux incluses. La biotechnologie rouge est la plus répandue puisqu’elle implique aussi l’industrie pharmaceutique. Elle touche en effet le domaine vaste et complexe de la production des médicaments.

La biotechnologie blanche

La biotechnologie blanche

C’est l’industrie chimique qui est ciblée lorsque l’on parle de biotechnologie blanche. Cette technique incite en effet à faire recours aux systèmes biologiques pour la synthèse des molécules. Ces nouvelles méthodes viennent en remplacement des procédés chimiques classiques jadis utilisés. Pour ce qui concerne les molécules, il peut s’agir des textiles, des dissolvants, des carburants, des polymères ou des peintures.

Autres couleurs de biotechnologies

Outre celles qui ont déjà été présentées, on compte aussi la biotechnologie bleue. Elle s’applique à l’aquaculture. La biotechnologie jaune (ou grise) est quant à elle, celle qui s’intéresse aux technologies environnementales. Elle est utile pour les travaux d’assainissement des sols, le traitement des eaux, le recyclage des déchets et des résidus puis l’épuration des gaz résiduels et de l’air.

Comment nous aide-t-elle ?

Les avantages liés à la biotechnologie sont multiples et diversifiés. Elle est présente avant la naissance de l’homme et elle l’accompagne tout au long de sa vie sans se faire voir.

Dans le secteur médical

Dans le secteur médical

La biotechnologie apporte une aide précieuse aux personnes ayant des difficultés par rapport à leur fertilité. Mieux, cette science offre un accompagnement pour le dépistage prénatal lié au test de grossesse à domicile.

D’un autre côté, la biotechnologie apporte une amélioration conséquente de l’espérance de vie humaine. En effet, elle est à la base des vaccins et des antibiotiques qui agissent dans ce sens. Toujours pour la santé humaine, cette science est utile pour la production des médicaments visant au traitement des cancers et des maladies cardiaques. Pour remédier aux maladies d’origine génétique, la biotechnologie joue également un grand rôle.

Dans le secteur agricole

La biotechnologie a permis aujourd’hui la production d’aliments plus sains, sans pesticides et qui font face aux changements climatiques. Ces derniers se veulent plus rapides aujourd’hui. Cette technologie moderne participe à la culture de ces plantes modifiées pour le bonheur de l’humanité.

Dans l’industrie

Si vous utilisez un détergent, sachez que la biotechnologie vous sert déjà puisqu’elle a certainement été impliquée dans le processus de sa production. D’un autre côté, lorsque l’on obtient aujourd’hui des vêtements 100 % coton, c’est grâce à la biotechnologie.

Les risques de la biotechnologie

Les risques de la biotechnologie

La mise en application des mécanismes biotechnologiques n’est pas sans danger. Cela comporte quelques risques dont il faut tenir compte pour l’aborder.

Les risques involontaires

Les microbes étant invisibles à l’œil nu, il est possible que ces cellules modifiées se divisent et qu’elles se répandent dans la nature. La probabilité que cela arrive est beaucoup plus forte en biotechnologie que dans les autres domaines de recherche scientifiques. Ainsi, dès que l’organisme modifié quitte le laboratoire, il devient difficile pour le chercheur d’exercer un contrôle absolu sur celui-ci. Or, il n’est pas possible d’estimer avec exactitude l’impact de ces actions sur l’état sauvage. Les risques demeurent donc.

Les risques volontaires

Les avancées de la biotechnologie peuvent aussi servir à des fins dévastatrices. C’est le cas par exemple de la fabrication des armes biologiques. Beaucoup plus mortelles que les armes à feu, ces armes de destruction massive peuvent résulter d’une utilisation à mauvais escient de la biotechnologie. Pire, il ne faut pas nécessairement disposer de grands moyens pour y accéder. C’est par exemple le cas de la Corée du Nord qui a réuni plusieurs de ces armes pour riposter en cas d’attaque.

Source : https://www.horizon2020.gouv.fr/cid73671/ket-biotechnologies.html